• Gone (tome 1 à 6)

    Série : Gone (6 tomes)

    Auteur : Michael Grant

    Genre : fantastique / jeunesse

    Avis rapide : yes

    Résumé du tome 1 : Imaginez. En plein cours d'histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup... plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu'il n'y a plus aucun adulte. Comme s'ils s'étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser.Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l'un des responsables de l'organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d'autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres.

    J'ai profité de mon mois de vacances pour terminer quelques séries, et j'ai eu envie, en refermant le sixième et dernier tome de Gone, d'en parler ici ! Parce que Gone, c'est typiquement l'exemple de la série à laquelle on accroche difficilement au départ, puis qu'on se surprend brusquement à dévorer !

    Pour être claire, lorsque j'ai lu le tout premier tome, j'ai...quasiment détesté ! Mais vraiment ! Je trouvais ça trop caricatural, absolument pas crédible, je n'aimais pas spécialement les personnages, bref, je m'étais dit que la suite se lirait sans moi. Et puis j'ai croisé le tome 2 en poche, j'ai fini par me dire "allez, pourquoi pas ?" et j'ai bizarrement apprécié. Ce n'était pas encore le gros coup de coeur, mais ça se lisait bien, c'était divertissant, plutôt original... J'ai attendu la sortie poche du troisième volet, et là, revirement complet : j'ai adoré, littéralement !

    Je ne saurais pas trop expliquer d'où vient ce passage de "bof" à "génial". Je pense qu'en fait l'auteur a su mettre à profit le format "série" pour donner de l'ampleur, à la fois à son histoire et à ses personnages, qui mûrissent au fil des tomes et qui n'en deviennent que plus attachants. Le moindre que l'on puisse dire aussi, c'est que Michael Grant n'épargne pas ses héros ! Mieux vaut ne pas trop s'attacher aux protagonistes qui apparaissent dans le récit, car nombreux sont ceux qui périront en chemin !

    L'histoire est originale d'un bout à l'autre, et les rebondissements sont nombreux. On perd vite la notion du temps quand on se plonge dans un de ces bouquins ! Et surtout, la série est conclue avec brio, sans temps morts, sans longueur, sans facilité.

    C'est vraiment une série à se procurer... Et si je peux vous donner un conseil : faites comme moi, si vous n'accrochez pas plus que ça au premier tome, donnez quand même une chance à la suite ! Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, comme on dit ! ;)

    « La Ligue des Enfants (Extra)OrdinairesAlfie Bloom, tome 2 »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :