• Le monde que nous connaissons n’existe plus. L’humanité a été infectée par un virus transformant les hommes en bêtes sanguinaires. Vous incarnez Joel durant son périple à travers des Etats-Unis dévastés. Accompagné d’Ellie, une jeune fille aussi brave que fragile, vous devrez lutter pour survivre et échapper aux infectés mais surtout aux hommes restants que la soif de vivre a rendus fous.

    Il fallait ABSOLUMENT que je parle de ce jeu, que j'ai adoré du début à la fin ! (oui oui, j'ai réussi à le terminer sans trop de mal ! même si bon, j'avoue, je suis morte une bonne centaine de fois, dévorée par des zombies affamés !)

    Je précise que j'y ai joué sur PS3.

    Premier point fort : l'histoire ! Très cinématographique, vraiment prenante, effrayante dès le début... Début très surprenant d'ailleurs, ceux qui y ont joué sauront de quoi je parle ! Il y a beaucoup de rebondissements au cours de la partie, certains font vraiment froid dans le dos, je pense à quatre ou cinq passages en particulier...

    Deuxième point fort : les graphismes. Splendides. Parfois, on s'arrête juste pour admirer le paysage. Il y a vraiment quelque chose de magique dans la manière dont on voit la nature reprendre le contrôle dans les villes à l'abandon... Les animations sont fluides, les décors sont vraiment très réalistes, c'est splendide, il n'y a pas d'autres mots.

    Troisième point fort : la musique. Très prenante, collant à l'ambiance, elle nous plonge dans cette atmosphère étouffante dès le départ.

    Quatrième point fort : le gameplay, intuitif, qui se maîtrise dès les premières minutes de jeu ! (et Dieu sait que je ne suis pas DU TOUT douée en la matière !)

    Bref, vous l'aurez compris, ce jeu est une vraie merveille ! Il a occupé de nombreuses soirées, je vous conseille d'ailleurs d'y jouer dans la pénombre, histoire de vous immerger dans l'ambiance... Attention, vous risquez de sursauter plus d'une fois, car les ennemis sont particulièrement vicieux, et c'est souvent quand vous vous croyez sauvé que, oups, vous vous faites trucider !

    Il parait qu'une suite sortira, et j'espère vraiment que ce n'est pas qu'une rumeur car j'adorerais retrouver Joel et Ellie dans une autre aventure !

    Seul bémol : le contenu bonus que j'avais acheté et qui prolongeait le jeu en offrant un chapitre supplémentaire était vraiment superficiel et assez décevant par rapport à la richesse du jeu dans son ensemble...


    votre commentaire
  • Je suis fan des Sims depuis le premier jour. Vraiment. Je suis tombée dans cet univers avec le tout tout tout premier jeu, celui qui a lancé toute la série, et dès les premières secondes, c'était fichu, j'étais addict ! Rétrospectivement, j'aurais énormément de mal aujourd'hui à rejouer avec ce premier opus. Parce que bon, ces pauvres Sims étaient tellement victimes de leurs besoins vitaux qu'ils n'avaient clairement pas le temps de faire autre chose. Boire, manger, dormir, aller aux toilettes, et c'était à peu près tout !!! Mais j'adorais contrôler ces petits personnages rigolos et (légèrement) personnalisables. Les graphismes étaient un peu limités, forcément, mais à l'époque c'était quand même sacrément chouette !

    Les Sims, premiers du nom...

    Puis sont apparus les Sims 2. Graphismes plus réussis (forcément), besoins moins omniprésents, des tas d'add-on sympathiques, et toujours ce même concept génial : jouer avec la vie de personnages créés par nos soins. On a commencé à pouvoir envoyer nos Sims à l'université, les garde-robes se sont élargies, les possibilités aussi... Les Sims sont vraiment devenus faciles à personnaliser !

    Les Sims 2 : progression visible !

    J'avais acheté toutes les extensions quand ont débarqué les Sims 3. Qui étaient forcément meilleurs que les deux précédentes versions, et qui demandaient énormément de ressources graphiques. J'avoue honteusement (ou pas) que c'est même ça qui m'a conduite à acheter mon iMac de compétition. Car les Sims ont toujours eu le mérite de tourner et sur Mac, et sur PC. Au passage, le 27" étant très gourmand graphiquement, j'ai eu un mal de chien à trouver le bon paramétrage pour ne pas subir de plantages. Bref. Les Sims 3 : un vrai régal ! Des Sims à figure vraiment humaine (ou pas, vu qu'on a vu débarquer des vampires, des loups-garous, des sorciers, des aliens...) et des maisons gigantesques, personnalisables à l'infini. Des add-on fantastiques... Une météo changeante, des saisons qui défilent, la possibilité de voyager dans le futur, j'en passe.

    Les Sims 3 : mon préféré !

    Après quelques années de jeu, on a annoncé la venue des Sims 4. Evidemment, j'étais ravie-contente-sautillante. Il faut savoir que lorsqu'on joue aux Sims, on ne se sert que du dernier disque installé, en gros celui de la dernière extension présente sur le système. Du coup, j'avais vendu tous les disques des précédentes extensions. Il n'y a pas de petits bénéfices, et SURTOUT je pensais ne jamais pouvoir être déçue par cette série de jeux. Grave erreur. Car les Sims 4 m'ont terriblement déçue.

    Oh, niveau graphismes, rien à redire. Niveau gameplay non plus. C'est beau, c'est lisse, ça tournait hyper bien, même sur mon PC portable. La première impression, l'immédiate, a été plus qu'enthousiaste. On pouvait TOUT personnaliser chez les Sims, les humeurs étaient modulables à l'infini et plutôt réalistes. Oui mais...

    Mon enthousiasme est retombé façon soufflé quand je suis sortie du mode création de Sims et que j'ai commencé à jouer pour de bon. Exit tout ce que je connaissais jusque là. Plus de bambins, on passe directement du bébé à l'enfant ! Plus de pompiers. Plus de lave-vaisselle ni de voiture. Plus de possibilité de créer des styles (en gros, fini la personnalisation des vêtements ou des meubles)... Et j'en passe. Ce jeu, c'est comme une grosse coquille d'oeuf, d'oeuf d'autruche plus exactement...mais un oeuf d'autruche décoratif, tout vide, sans rien dedans. Et ça, c'est extrêmement décevant !

    Les Sims 4...ou la grosse déception !

    Je sais bien que EA Games a toujours considéré les joueurs comme des vaches à lait. C'est même quelque chose qui ne me choque pas plus que ça. Après tout, c'est du commerce, et si on est d'accord pour marcher dans la combine, why not? Mais là, c'est vraiment TROP ! J'imagine qu'ils pensaient vendre encore plus d'extensions, pour rendre aux joueurs tout ce qui manque présentement. Les bambins, les pompiers, les carrières dans la police ou la médecine, les voitures, etc. Mais à l'arrivée, dans le jeu de base, il reste quoi ? Rien ! Au bout d'une heure de jeu, je m'ennuyais déjà comme un rat mort (pauvre bête !)...

    Du coup, est arrivé l'impensable ! J'ai revendu les Sims 4. Et...j'ai racheté les Sims 3. Le nouveau pack "Refresh" qui contient toutes les mises à jour du jeu de base, et quelques extensions, mes favorites, celles qui collent à la réalité, car je n'étais pas plus fan que ça des vampires et des voyages temporels.

    Mais je suis clairement déçue par les Sims 4 et je crois bien que je resterai cantonnée aux Sims 3 pour les années à venir...

     

    EDITION DE DERNIÈRE MINUTE : c'est officiel, je hais les Sims 4 ! Comme je le disais, je les ai revendus. Et j'ai eu une réclamation. Car figurez-vous que les Sims 4 sont vendus avec un code d'activation A USAGE UNIQUE ! Si vous les revendez, l'acheteur ne peut pas y jouer, car le code est associé à VOTRE compte Origin, et pas au sien. Il faut qu'il rachète un code. Où et comment, on ne sait pas, mais voilà, c'est comme ça ! Du coup j'ai perdu 40 euros dans l'opération vu que j'ai été obligée d'annuler la vente. Grumph.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique