• Série : Le Pays des Contes

    Tome 3 : L'éveil du Dragon

    Auteur : Chris Colfer

    Genre : jeunesse / fantastique

    Avis rapide : happy

    Résumé : Depuis que la brèche entre les univers a été refermée, les jumeaux Alex et Conner vivent séparés. Alex continue son apprentissage de la magie, et Conner est un collégien brillant. Lorsque ce dernier découvre qu’une menace séculaire pèse sur le Pays des contes, il se lance dans une quête périlleuse à travers l’Europe, prêt à tout pour prévenir ses amis et trouver le portail oublié qui lui permettra de les rejoindre. Mais le danger que craignait Conner s’avère pire que prévu : une armée piégée entre les deux mondes depuis près de deux cents ans est soudain libérée. Et avec elle, la seule chose capable de détruire le Pays des contes : le dernier œuf de dragon.

    J'avoue : j'étais très pressée de découvrir la suite des aventures de Conner et de sa sœur Alex ! C'était même certainement le livre que j'attendais le plus cette année ! Donc sitôt qu'il a été proposé en partenariat par l'éditeur, j'ai sauté sur l'occasion ! Et je n'ai pas été déçue ! Dès les premières pages, j'ai replongé dans l'atmosphère que j'apprécie tant ! La magie ne s'estompe jamais avec cette série-là ! L'auteur manie toujours la plume avec talent, et l'histoire nous surprend sans cesse !

    Dans ce tome-ci, le périple de Conner dans le monde réel m'a beaucoup amusée, de même que son association imprévue avec Bree et Emmerich, que j'espère bien retrouver dans le tome 4 (oui, oui, tout à fait, j'y pense déjà !!). J'ai également beaucoup aimé suivre le cheminement d'Alex, Bonne Fée en devenir. Mais surtout, j'ai adoré le moment où nos héros se retrouvent ! On se rend alors compte de tout le chemin qu'ils ont parcouru, chacun de leur côté, et des progrès qu'ils ont accompli. Cocorico, notre pays est tout particulièrement mis à l'honneur (si l'on peut dire !) dans cette intrigue captivante jusqu'à la dernière ligne !

    Niveau personnages secondaires, je suis toujours aussi fan de Rouge, de Trobella et...bon, d'accord, de tous les autres, car c'est là le charme de la série, tous les personnages sont sympathiques. Même les méchants ont un certain charme !

    La révélation finale donne forcément envie de guetter la parution du tome 4 : où cela va-t-il donc mener nos héros ? Mystère ! Surtout que la fin comporte un événement plutôt tristounet !

    UN GRAND MERCI AUX EDITIONS MICHEL LAFON POUR CE PARTENARIAT TOUT SIMPLEMENT...MERVEILLEUX !


    votre commentaire
  • Série : Oniria

    Tome 1  : Le Royaume des Rêves

    Auteur : B.F. Parry

    Genre : jeunesse / fantastique

    Avis rapide : ^^

    Résumé : Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.

    J'ai eu envie de poster un petit avis sur ce livre, car je viens tout juste de commander le tome suivant ! L'ayant lu en décembre dernier, je vais avoir du mal à être très précise dans mes commentaires, mais je peux d'ors et déjà dire que j'avais adoré cette histoire, vraiment magique et totalement captivante d'un bout à l'autre ! Je me souviens l'avoir lue en une journée.

    Le gros point fort du livre, c'est son univers original et merveilleux ! Mais ce sont aussi ses personnages, et notamment Eliott, le petit héro de l'histoire, et sa grand-mère, Mamilou. Le style de l'auteur contribue aussi grandement à la réussite de ce roman : on est vite transporté à Oniria, et on perd très rapidement la notion du temps une fois la première page tournée !

    En dépit de ce qu'on pourrait croire en voyant l'illustration (la couverture est une merveille, avec un joli effet 3D !) et en lisant le résumé, cette histoire peut séduire aussi bien les adultes que les enfants, pourvu que les deux sachent lâcher prise sur le réel pour laisser libre court à leur imagination !


    votre commentaire
  • Série : Le Secret de l'Inventeur

    Tome 1  : Rébellion

    Auteur : Andrea Cremer

    Genre : steampunk/ jeunesse

    Avis rapide :  arf

    Résumé : Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique... Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d'autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l'aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l'Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d'amis qui l'entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l'équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu'ils prétendent être, et l'existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace... Des décharges de métal de l'Empire, infestées de rats d'acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !


    Pour une raison obscure (ou une obscure raison...) j'ai longuement hésité avant d'ajouter ce livre à ma PAL. Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me freinait, alors même que le style (le steampunk !!) et le résumé m'attiraient. J'ai fini par vaincre ces mystérieuses réticences pour l'acheter. Et je n'ai pas tardé à le lire. Je précise ici que je ne connaissais l'auteur que de nom, n'ayant jamais lu son autre saga Nightshade. C'était donc une découverte complète.

    Finalement ? Mon avis est très mitigé. Autant j'ai bien aimé le contexte, l'univers, le cadre... Autant j'ai eu du mal avec quasiment tout le reste. Les personnages, tout d'abord. Et surtout l'héroïne, Charlotte. Autant dans la première partie, je la trouvais sympathique, autant elle m'a insupportée dès l'instant où elle a quitté les Catacombes. Je l'avoue, ce qui m'a le plus agacée, ce sont ses tergiversations amoureuses, qui petit à petit prennent le pas sur l'intrigue. Parfois, on a juste envie de la secouer comme un prunier pour lui rappeler ses obligations ! Et l'irruption d'un gros triangle amoureux au milieu de tout ça ne m'a pas spécialement aidée à apprécier l'ensemble. D'autant que les deux prétendants ne sont pas spécialement crédibles à mes yeux : trop beaux, trop parfaits, trop, trop, trop ! En fait, dans l'ensemble, les deux personnages que j'ai plutôt appréciés (sans pour autant les adorer) sont Meg et Ashley.

    Quant au côté steampunk, au final je l'ai trouvé trop timide, trop "facile" aussi... Je ne sais pas si c'est le fait de lire en parallèle la série Newbury & Hobbes, qui propose un univers steampunk vraiment plus riche, ou si c'est parce que l'auteur a été trop timide dans sa démarche. De plus, j'ai été plutôt désappointée d'avoir dénoué le fil de l'intrigue dès la lecture des premiers chapitres. Eh oui, pour moi point de gros mystère sur l'origine de Grave, l'étrange garçon amnésique... C'était trop facile, la faute à la couverture et aux gros indices que l'auteur sème dès le début. Est-ce surtout une maladresse de l'éditeur français ? J'ai croisé des couvertures anglophones plus mystérieuses, mais j'ai aussi vu une couverture reprenant à peu près la même image, donc je ne saurais me prononcer sur le sujet ! Mais j'ai trouvé ça un peu dommage, ça enlève une grosse partie du suspense... Et du coup l'histoire perd de son intérêt !

    En résumé, ce premier tome ne m'a absolument pas transcendée et je ne compte pas lire les prochaines aventures de Charlotte et de ses amis.


    votre commentaire
  • Voici un petit tag trouvé sur le site Imaginelf. J'ai trouvé qu'il était très complet et sympa à remplir, donc je l'ai repris à mon compte ! :)

     

    1. Plutôt corne ou marque-page ?

    Marque-page. Aucune hésitation là-dessus. Je n'ai JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS corné une page. Pas même quand j'étais petite. C'était inconcevable pour moi, et ça l'est encore !

     

    2. As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?

    Quelques fois, mais pas souvent. A la décharge de mes proches, j'en ai tellement que ça serait difficile de savoir quoi m'offrir. Et quand je fais des listes d'idées cadeaux, j'avoue que je case plus souvent des jeux ou des DVDs que des livres, pour la simple raison que j'aime acheter moi-même mes bouquins.

     

    3. Lis-tu dans ton bain ?

    Non. Je suis trop maladroite pour ça !

     

    4. As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

    Oui, et j'ai déjà écrit énormément de choses. Mais j'ai du mal avec les romans, je n'en ai écrit qu'un, j'ai plus de facilité avec l'écriture de petits textes découpés façon séries télévisées. Entre trente et quarante pages par épisode en moyenne. A une époque je m'étais renseignée pour proposer mes histoires à des chaînes de télévision, mais il s'avère que mon style est trop "américain" pour la télé française. Je ne suis pas née dans le bon pays !

     

    5. Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?

    C'est ce que je préfère, en général ! Mais certaines histoires s'y prêtent mieux que d'autres. Et parfois je reproche à l'auteur de ne pas avoir su s'arrêter à temps.

     

    6. As-tu un livre culte ?

    Le Dernier Rivage, de Nevil Shute. Difficilement trouvable sur Internet (il n'existe plus qu'en occasion...) et pourtant absolument magnifique et poignant. A lire quand on a le moral, c'est clairement déprimant. J'ai appris récemment que c'était aussi le livre favori de mon père, hihi. 

     

    7. Aimes-tu relire ?

    Pas vraiment. Sauf quelques cas... Là par exemple je pense relire tous les Harry Potter pour voir ce que j'en pense maintenant que je suis adulte (enfin il semblerait !!). Le souci c'est que j'ai une trop bonne mémoire, je me souviens quasiment de tout, donc au revoir l'effet de surprise et de (re)découverte.

     

    9. Aimes-tu parler de tes lectures ?

    Oui, mais à l'écrit surtout. 

     

    10. Comment choisis-tu tes livres ?

    Hum. Au feeling, je dirais. Parce que le résumé m'inspire. Que j'aime l'auteur. Généralement je me méfie des livres trop encensés par les critiques, donc le côté publicité n'a pas grand-chose à voir avec mon choix. Il y a des mots-clefs qui vont faire qu'un livre finira inévitablement dans ma PAL. Magie, sorcellerie, dragons, fées, fin du monde, invasion extraterrestre, apocalypse, et j'en passe.

     

    11. Une lecture inavouable ?

    Non. J'ai lu une fois un livre avec des passages franchement "osés" (que je n'avais pas choisi pour ça, en fait je ne m'y attendais pas vraiment !) et je n'ai pas aimé, ce n'est définitivement pas ce qui m'attire dans la lecture. Mais je n'ai pas honte de l'avoir lu. Je n'aime juste pas ça, c'est tout.

     

    12. Des endroits préférés pour lire ?

    Hum. Dans mon lit. Ou dans mon canapé. Au calme. Quand j'étais gamine, je pouvais lire n'importe quand, n'importe où, même au milieu d'une foule bruyante. Plus maintenant, hélas. Parfois je tolère un fond de musique classique. Mais souvent je préfère le silence.

     

    13. Un livre idéal pour toi serait…

    ...un livre magique dont l'histoire changerait à chaque relecture ! ;)

     

    14. Lire par-dessus l’épaule ?

    Je n'aime pas qu'on me le fasse, donc je ne le fais pas non plus.

     

    15. Télé, jeux-vidéos ou livre ?

    Tout ça à la fois, et c'est d'ailleurs mon drame. Quand on est addict aux livres, aux jeux vidéos et aux séries télé, les journées sont toujours trop courtes, et c'est difficile de partager son temps libre entre tout ça !

     

    16. Lire et manger ?

    Non. mais lire et boire l'apéro, oui. ^^ Je peux tricher et grignoter quelques tuiles style Pringles en lisant...

     

    17. Lecture en musique, en silence, peu importe ?

    En silence, la plupart du temps, et si musique il y a, c'est musique classique uniquement. Les paroles me perturbent et m'empêchent de plonger dans ma lecture.

     

    18. Que deviendrais-tu sans livres ?

    Je serais un peu perdue !! Cela me priverait de mes moments d'évasion hors de la réalité et forcément, ça me rendrait triste !

     

    19. Tu achètes un livre sur le net et tu le reçois un peu abîmé. Que fais-tu ?

    S'il est trop abîmé, je demande un échange. Surtout si c'est un beau livre grand format. Je suis maniaque avec mes livres !

     

    20. Quel est l’élément qui t’a donné le goût de la lecture ?

    Je pense que ça vient de ma mère (qui bizarrement ne lit plus depuis des années !) qui faisait la lecture aux petits à la bibliothèque, et qui m'emmenait avec elle. C'est elle qui m'a appris à lire, d'ailleurs je savais lire avant d'entrer en maternelle.

     

    21. Que penses-tu de toutes ces adaptations cinématographiques ?

    Généralement je suis plutôt bon public, sauf quelques cas où je deviens très critique... Genre "Coeur d'Encre" : j'ai adoré les livres, j'ai détesté le film. Trop différent ! Dans un autre genre, j'ai du mal avec l'adaptation télévisée de Dôme.

     

    22. Si tu ne devais retenir qu’un seul personnage rencontré dans tes lectures, ce serait lequel ?

    Hercule Poirot.

     

    23. Quels sont les 5 livres de ta PAL qui te font le plus envie ?

    Ma PAL est trop immense pour que je réponde à cette question, et puis mes goûts sont cycliques !! 

     

    24. Si tu ne pouvais plus lire qu’un seul type de livre, lequel ce serait ?

    Impossible de répondre ! J'aime varier le style de mes lectures, même si je suis souvent dans des "phases" où je vais lire deux trois livres du même style. En ce moment c'est la dystopie. 

     

    25. Comment classes-tu tes livres dans ta bibliothèque ?

    Je suis un vilain sujet, je revends souvent mes livres... Parce que c'est plus confortable financièrement, et que comme je ne relis quasiment jamais, je ne vois pas l'intérêt que j'aurais à les garder. Ceci dit j'ai une bibliothèque remplie de livres que je ne revendrai jamais vu qu'ils font partie d'une collection : ce sont mes livres tirés de ma série fétiche, Doctor Who. Impossible d'envisager de les vendre !

     

    26. Es-tu livre papier ou ebook ?

    Papier, définitivement, même si c'est bizarre pour la geek que je suis ! J'ai tenté la liseuse, je n'ai pas aimé du tout. J'ai quelques livres numériques sur mon iPad mais c'est vraiment la "roue de secours" !

     

    27. Que fais-tu de tes livres une fois lus ?

    La plupart du temps, je les revends.

     

    28. Connais-tu la règle de la page 99 ? Et si oui, est ce que tu l’appliques parfois à tes lectures ?

    Je connais mais je n'applique pas. Même si parfois j'avoue être curieuse et jeter un coup d'oeil rapide à la fin ! Oups !

     

    29. Quel est, parmi toutes tes lectures, ton « méchant » préféré ?

    Moriarty. Je sais, ce n'est pas original. ^^

     

    30. Que penses-tu des challenges littéraires ?

    J’aime bien l'idée mais je suis incapable de m'y tenir, donc je m'abstiens la plupart du temps !

     

    31. Quel est le livre que tu as le plus détesté ?

    Cellulaire, de Stephen King. Ma seule vraie grosse déception de l'auteur !

     

    32. Quel livre t’a donné le plus envie de voyager, et dans quel pays?

    Les Chroniques de San Francisco, d'Armistead Maupin. Mais j'étais déjà très attirée par San Francisco avant !

     

    33. Quelle importance donnes-tu à la couverture d’un livre ?

    J'y suis certainement bien trop attachée. Je suis souvent attirée par une jolie couverture. Bon, si le résumé ne me tente pas, le plus souvent je résiste. Mais parfois... Parfois, je me fais avoir !


    votre commentaire
  • Série : In the After

    Tome 2  : In the End

    Auteur : Demitria Lunetta

    Genre : science-fiction / jeunesse

    Avis rapide : yes

    Résumé : Trois mois se sont écoulés depuis qu'Amy s'est échappée de New Hope. Depuis qu'elle a vu Baby ou Kay ou Ray pour la dernière fois. Elle survit seule, comme elle le faisait avant d'être "sauvée" et emmenée dans ce qu'elle croyait être un endroit sûr. Même alors qu'elle recherche de nouvelles provisions, la voix de son ancienne camarade Kay retentit grâce à l'oreillette qu'elle possède depuis son départ. Et, d'un ton désespérée, Kay lui murmure quatre mots, qu'Amy espérait ne jamais entendre : Dr. Reynolds détient Baby. Une course contre la montre démarre, car Baby est en grand danger, sa vie est menacée par le docteur qui a aidé à la fin du monde. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu'à Fort Black, une ancienne prison transformée en une colonie de survivants où elle devra trouver Ken - le frère de Kay - car il détient la solution pour la survie de Baby. Mais avant qu'elle puisse faire quoi que ce soit, elle devra survivre dans le plus sombre des endroits. Le moindre faux pas coûterait non seulement la vie de Baby et d'Amy mais menacerait également la survie des gens dans le Monde d'Après.

    J'avais adoré mon incursion dans l'Après avec In the After. Et j'étais plutôt pressée de retrouver Amy et ses compagnons, notamment parce que je lis énormément de livres de ce type et que j'ai toujours peur de finir par m'emmêler les pinceaux si je tarde trop. Et puis bon, j'étais plutôt pressée de savoir ce qui allait arriver à nos héros !

    Je l'avoue, au départ, j'ai eu quelques doutes. J'ai cru voir surgir à l'horizon le schéma classique du triangle amoureux, et ça a commencé à me faire grincer des dents. Parce que bon, je ne sais pas trop si ça vient de la haine viscérale que je voue à la géométrie, mais moi, les triangles amoureux, ça me gonfle ! Donc quand j'ai vu surgir Jacks, et quand j'ai remarqué le comportement d'Amy, j'ai commencé à grogner. Puis...ouf, c'est passé ! Car l'auteur arrive à éviter la mièvrerie, et finalement on se rend compte que ce triangle s'efface plus rapidement qu'il ne se dessine ! Ouf ! La menace des Florae y est pour quelque chose : pas le temps de se la jouer Roméo et Juliette quand de vilains monstres dévoreurs de chair humaine vous menacent !

    J'ai adoré l'introduction de nouveaux personnages, même si j'ai trouvé Jacks un peu trop parfait, et le Surveillant un peu trop caricatural. J'ai détesté Tank, qui semble tout droit sorti d'un roman de Stephen King (et franchement je pense que si un lecteur parvient à l'apprécier, il faut ab-so-lu-ment l'expédier à l'hôpital psychiatrique le plus proche !) et j'ai tout de suite adhéré au personnage de Brenna.

    L'écriture est toujours aussi nerveuse, énergique, parfaitement adaptée à l'histoire. Et la fin est, à mon sens, parfaite ! L'auteur a réussi à mettre le point final à son récit, tout en laissant ses lecteurs libres d'imaginer la suite ! Encore une fois, je trouve le choix du diptyque très judicieux, et totalement appropriée à ce type de récit.

    J'avoue avoir une préférence pour le premier tome, mais dans l'ensemble, j'ai beaucoup apprécié ce second et dernier volet.

     


    votre commentaire
  • Ma jolie PALM de mai...

    Histoire d'essayer de trucider ma PAL (que j'ai renoncé à compter... Elle doit dépasser les 500 livres...) j'ai décidé d'instaurer un rendez-vous mensuel : la PALM. Ou Pile A Lire Mensuelle.

    Le principe ? Choisir les livres qui devront être lu en priorité dans le mois.

    Les livres non lus sur le mois seront automatiquement intégrés dans la PALM du mois suivant.

    Nous avons donc pour mai :

    Le Cauchemar de l'Epouvanteur, de Joseph Delaney

    Gone, tome 4 de Michael Grant

    Legend, tome 1 de Marie Lu

    Le Secret de l'Inventeur, d'Andrea Cremer

    Partials, tome 2 de Dan Wells

    Merlin, tome 1 : les années oubliées de T.A. Barron

     


    votre commentaire
  • Série : Chroniques de la Fin du Monde (4 tomes)

    Auteur : Susan Beth Pfeffer

    Genre : science-fiction / jeunesse

    Avis rapide : arf

    Résumé du tome 1 :
    Enfin c'est le grand soir : l'astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissaient a disparu à jamais.

    J'ai décidé d'écrire un petit article pour donner mon avis sur la série Chroniques de la Fin du Monde, que j'ai commencée en 2011 et terminée l'an dernier. Enfin, quand je dis que je l'ai terminée, ce n'est pas totalement vrai vu qu'un quatrième tome est sorti aux USA ! Sortira-t-il en France ? Mystère ! Mais franchement, je suis sûre que je ne le lirai pas ! Donc de mon petit point de vue à moi, j'ai fini la série, voilà !

    Pour rendre justice à l'auteur, je dois avouer que j'avais véritablement adoré le premier tome ! Mais vraiment ! Il m'avait scotchée, je me rappelle l'avoir lu d'une traite ! C'était pile le genre que j'aimais, avec une écriture très agréable, vraiment prenante, un gros coup de coeur à l'époque !

    Le tome 2 m'avait paru un cran en-dessous, un peu répétitif par rapport au premier, malgré le changement de narrateur et de contexte. Le personnage principal me paraissait moins attachant que Miranda, mais on retrouvait quand même le ton du premier opus, la dureté de certaines scènes, bref, ce n'était pas une totale déception.

    Le tome 3... Eh bien, c'est de lui que vient ma déception. J'en attendais beaucoup, car je savais qu'il réunissait les deux narrateurs, et j'ai été franchement désappointée par la manière de traiter cette rencontre. L'histoire d'amour tombe comme un cheveu sur la soupe, comme si l'auteur s'était sentie obligée de la caser dans son histoire ! On n'y croit pas une seule seconde, et les personnages en deviennent presque antipathiques. Sans compter certaines incohérences, je crois notamment me souvenir d'une histoire de conserves périmées (quand on sait que les conserves mettent des années à se périmer, bof bof)... En somme, ce tome était celui de trop, j'aurais préféré m'en tenir aux deux premiers, voire même au tout premier, qui était vraiment d'un niveau plus élevé que ceux qui ont suivi !


    votre commentaire
  • Série : In the After

    Tome 1  : In the After

    Auteur : Demitria Lunetta

    Genre : science-fiction / jeunesse

    Avis rapide : ^^

    Résumé :  Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
    Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
    Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle ! Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ? Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

    J'ai acheté ce livre après avoir terminé de jouer à The Last of Us (superbe jeu qui fera l'objet d'un article dans les jours à venir...) parce que le résumé du roman me rappelait grandement le thème de ce jeu. Oui, je sais, c'est un peu bizarre comme critère de choix, mais que voulez-vous, je suis bizarre aussi !!

    Je suis fan des ambiances post-apocalyptiques, comme je pense l'avoir déjà dit. Mais le souci, c'est que lorsqu'on lit trop de livres du même genre, parfois, on se lasse, parce qu'on retrouve les mêmes ficelles, parce qu'on n'arrive plus à être surpris, parce qu'on sature un peu, bref !

    Avec ce livre-là, il ne s'est rien passé de tout ça ! Au contraire, j'ai totalement accroché à l'univers de l'auteur, qui arrive à nous surprendre d'un chapitre sur l'autre, et qui nous livre une révélation absolument effroyable à l'arrivée ! On s'attache très vite à l'héroïne, on tremble avec elle, on se bat avec elle, on s'identifie à elle dès les premières lignes. J'ai particulièrement aimé sa relation avec Baby, ainsi que le réalisme de certaines situations. L'écriture est nerveuse, les chapitres courts s'adaptent très bien au contenu du récit.

    J'apprécie également le fait que cette série soit construite en diptyque. Je trouve intéressant de se limiter à deux tomes, là où beaucoup d'auteurs cèdent à la tentation de la trilogie, quitte à avoir du mal à remplir le troisième tome.

    Je conseille ce livre à tous les amateurs d'ambiances apocalyptique !


    votre commentaire
  • Série : Lockwood & Co.

    Tome 1  : l'Escalier Hurleur

    Auteur : Jonathan Stroud

    Genre : Fantasy / jeunesse

    Avis rapide : ^^

    Résumé :  Un terrible fardeau s’abat sur Londres : des fantômes envahissent les rues de la ville, s’introduisent dans les maisons et terrorisent leurs occupants… La jeune et talentueuse Lucy Carlyle, promise à une grande carrière de chasseuse de spectres, vient d’intégrer la modeste agence du déjanté Anthony Lockwood. Mais leurs affaires vont mal. Les agences d’extermination de fantômes fleurissent et la concurrence est rude. Impossible de refuser le moindre contrat, même si la mission s’avère des plus dangereuses… C’est ainsi que Lockwood et Lucy se retrouvent en pleine nuit dans la terrifiante demeure de la famille Hope, à traquer le fantôme du sanguinaire duc rouge. Un escalier hurlant, une chambre de torture, des squelettes derrière toutes les portes… un seul mot d’ordre : ressortir vivants!

    Grande fan de la série mettant en scène Bartiméus, c'est tout naturellement que j'ai sauté sur le premier tome de cette nouvelle saga. En plus, il y est question de fantômes, pensez donc ! Je ne pouvais pas laisser passer ça !

    Le livre a survécu deux petites journées, et le verdict est sans appel : j'ai adoré ! L'histoire est à la fois amusante (mais sans tomber dans le grotesque) et captivante ! Certes, on tarde un peu à entrer dans le sujet, mais j'ai trouvé que ça ne donnait que plus d'épaisseur à l'intrigue. On apprend à connaître les protagonistes, on obtient des bribes d'information sur leurs passés respectifs, sur le climat dans lequel se déroulent les faits, bref, l'auteur prend le temps de poser le décor et c'est très bien !

    Les fantômes sont plutôt effrayants dans leur genre, et la mythologie associée est intéressante et originale par certains aspects ! On retrouve des éléments classiques (le fer qui éloigne les esprits, le sel...) et des éléments plus inédits (le "Toucher" qui peut tuer un être humain, les lampes anti-fantômes...) et l'équilibre entre les deux donne un résultat des plus agréable !

    Ce livre ravira donc les fans d'histoires spectrales ! Pour ma part, je sais déjà que je vais guetter la suite avec impatience !


    votre commentaire
  • Série : Au-delà des Etoiles

    Tome 1  : Au-delà des Etoiles

    Auteur : Beth Revis

    Genre : science-fiction / jeunesse

    Avis rapide : yes

    Résumé : Cryogénisée, Amy rejoint ses parents à bord de l'immense vaisseau spatial Godspeed, s'attendant à se réveiller sur une nouvelle planète, trois cents ans plus tard. Jamais la jeune fille n'aurait pu imaginer se réveiller cinquante ans trop tôt, abandonnée au milieu d'un vaisseau qui fonctionne selon ses propres règles. Amy se rend bientôt compte que son réveil n'a rien d'un bug informatique. Quelqu'un du vaisseau cherche à tuer les voyageurs endormis en les réveillant avant terme, et, si elle ne retrouve pas très vite sa piste, ses parents pourraient bien être ses prochaines victimes... Mais que faire lorsque, sur la liste des suspects apparaît Elder, le futur leader du navire, dont elle est tombée amoureuse?

    Ceux qui me connaissent un peu savent que lorsqu'on met en avant le côté romance d'une histoire, j'ai un peu tendance à prendre la poudre d'escampette. Du coup, je me demande bien pourquoi ce livre avait rejoint ma PAL ! (oui, parfois je me soupçonne d'être un peu schizophrène... j'achète, et puis après je me demande pourquoi j'ai acheté... sans commentaires...) 

    En ce qui concerne le cas actuel, je suis bien contente d'avoir vaincu mes réticences, car j'ai énormément apprécié cette histoire ! En partie parce que, contrairement à ce que laissaient craindre le résumé et l'illustration de couverture, l'histoire d'amour est vraiment peu présente dans le roman. Elle est inscrite en filigrane, et surtout il n'y a aucune mièvrerie sous-jacente ! Et ça, franchement, c'est agréable !

    J'ai surtout aimé l'originalité de l'histoire, avec cette affaire de cryogénisation et de colonisation d'une nouvelle planète. Et le fait que tout se déroule à bord d'une navette spatiale ne gâche rien, bien au contraire !

    A conseiller à ceux qui aiment avoir la tête dans les étoiles !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique